Ocytocine : tout savoir sur l’hormone de l’amour et de l’attachement

Avez-vous déjà entendu parler de l’ocytocine ? Surnommée « l’hormone de l’amour », elle est associée à la sensation de bonheur et d’affection. Au cours de la grossesse, elle va jouer un rôle primordial, à la fois physique et psychologique. Elle favorise aussi les liens d’attachement dès la naissance. Retrouvez tout de suite un rapide tour d’horizon des choses à savoir sur l’ocytocine !

Qu’est-ce que l’ocytocine ?

Par définition, l’ocytocine est une hormone liée à la sensation de bonheur et à l’attachement. Cette molécule est produite par l’hypothalamus, une petite glande située dans le système nerveux central. Ensuite, elle passe dans l’hypophyse, une glande endocrine. Enfin, l’ocytocine se diffuse dans le sang vers les différents organes. Son augmentation est une réponse à des stimuli agréables : mots doux, câlin, orgasme... Que l’on donne ou que l’on reçoive des marques d’affection, elle augmente dans le corps humain, un peu comme un réservoir de bonheur. Elle est notamment connue pour jouer un rôle lors de l’accouchement et l’allaitement. Cependant, elle est déjà présente tout au long de la grossesse !

Quels sont les rôles de l’ocytocine ?

Préparer le corps à l’accouchement

L’ocytocine va jouer un rôle essentiel au cours des neuf mois de grossesse. D’un point de vue physique, c’est elle qui va effectivement assurer à l’utérus une bonne tonicité. Elle participe également au déclenchement des contractions, ainsi que de l’accouchement. L’ocytocine peut d’ailleurs être injectée en perfusion dans le cas d’un accouchement déclenché, si le col est déjà partiellement ouvert. Elle favorise aussi l’expulsion du placenta et permet à l’utérus de reprendre sa forme initiale.

Apaiser l’esprit

Libérée dans le corps humain, l’ocytocine amène une sensation de plénitude. Elle permet de réguler les émotions et renforce la confiance en soi. Cette hormone a aussi un impact positif sur la diminution de l’anxiété et de la pression artérielle. Lors d’une situation stressante due à des interactions sociales, la molécule va diminuer le taux de cortisol. En bref, l’ocytocine améliore notre capacité d’empathie !

Favoriser les liens d’attachement

Le rôle de l’ocytocine se poursuit lors de l’allaitement. En effet, l’hormone va déclencher la montée du lait, en réponse aux tétées du bébé. Lors de ce moment intime, l’enfant se comporte de manière particulière, explorant la poitrine de sa mère. Ces gestes vont augmenter la présence d’ocytocine dans le corps de celle-ci. L’enfant va alors en absorber via le lait maternel. Selon les chercheurs, cette hormone favoriserait ainsi la relation mère-enfant et les liens d’attachement.

Comment libérer de l’ocytocine ?

Un câlin, un mot gentil, une discussion entre amis… Les façons de stimuler l’ocytocine sont nombreuses ! Globalement, il s’agit de favoriser les contacts de qualité, mais aussi de prendre du temps pour soi. Durant une grossesse, il peut s’agit, par exemple, de:

Toutes ces actions favorisent une grossesse épanouie et sereine et participent, déjà, au bien-être de votre bébé ! Par la suite, vous pouvez pratiquer des activités avec lui afin de favoriser sa production d’ocytocine. En plus de lui procurer du bien-être, elle agira sur sa compréhension de l’autre et le prémunira des effets du stress.

Synonyme de bien-être et de bonheur, l’ocytocine a un grand rôle à jouer dans la naissance d’un enfant. Pour aller plus loin, découvrez notre article sur les liens d’attachement qui se créent entre le bébé et ses parent